Selon les pays, l'adoption d'un animal est soumis à des règles précises.


FRANCE :

En France, il est interdit de garder chez soi un animal trouvé sur la voie publique, sous risque d’être considéré comme receleur d'un animal volé.

Il est impératif d’alerter la mairie de l'endroit où l’animal a été trouvé, car ce sont effectivement les municipalités qui sont en charge d’assurer la capture et la mise en fourrière des animaux trouvés sur leur territoire, ainsi que la mise en œuvre des moyens pour retrouver leur propriétaire. C'est pourquoi, l’animal ne doit pas être amené dans un refuge (SPA ou autres), mais bien à la fourrière.

Sur demande, la mairie concernée communiquera l'adresse de sa fourrière à la personne ayant trouvé l’animal. Ce dernier sera pris en charge et examiné par un vétérinaire à son arrivée à la fourrière. Après lecture de sa puce ou de son tatouage, son propriétaire sera averti de se présence et disposera d’un délai légal de 8 jours pour le récupérer. Passé ce délai, l’animal sera transféré dans un refuge qui le proposera à l'adoption. Dès ce moment-là seulement, la personne ayant préalablement recueilli l’animal pourra se porter candidate à son adoption.

 

SUISSE :

En Suisse, celui qui trouve un animal perdu est tenu d’en informer le propriétaire ou, à défaut, l’autorité compétente désignée par le canton. Passé un délai de 2 mois à partir de la date d’annonce, la personne ayant recueilli l’animal est en droit de l’adopter, pour autant qu’il s’agisse d’un animal domestique et non de rente.

Lorsque la personne qui a trouvé l’animal le confie à un refuge avec la volonté d’en abandonner définitivement la possession, le refuge peut disposer librement de l’animal deux mois après que celui-ci lui a été confié.

 

BELGIQUE :

En Belgique, tout individu qui recueille un animal perdu est tenue de le confier, dans les 4 jours, à l'administration communale de l'endroit où il l’a trouvé ou de laquelle il dépend. Celle-ci se chargera de confier l'animal à une personne pouvant lui assurer les soins et un logement appropriés ou à un refuge pour animaux. Elle peut également désigner un refuge auquel l’animal peut être directement confié par la personne l’ayant trouvé. Le refuge informera ensuite l'administration communale de la réception de l'animal.

L'animal confié à un refuge doit être tenu à la disposition de son propriétaire pendant 15 jours après le placement. Si l’animal est confié par l'administration communale ou par le refuge à une personne, celle-ci est obligée de le garder à la disposition de son propriétaire précédent pendant au moins 45 jours à compter du jour où il a été remis à l'autorité communale. Ces délais passés, le détenteur en devient propriétaire de plein droit.


Est-ce que cet article vous a été utile?

OuiNon
Partager cet article :

N'attendez plus

Lancez les recherches et publiez dès maintenant votre Alerte